Les femmes, leurs sacs... toute une Histoire ...
4 mars

Les femmes, leurs sacs... toute une Histoire ...

Le sac à main tel que nous le connaissons aujourd’hui date de la fin du 19e siècle et c'est l'avènement du chemin de fer qui en a été l'origine.

Avant ce grand tournant, le sac n'avait pas beaucoup évolué depuis l'Antiquité. Ce sont d'abord les hommes qui ont porté des sacs, ou plutôt des bourses, qu'ils attachaient à leur ceinture et qui servaient à transporter nourriture, armes, outils ou argent.

Les femmes faisaient de même, avec au Moyen-Age, la "châtelaine", chaîne que l'on portait à la ceinture et à laquelle étaient suspendus tous les objets nécessaires au quotidien.

A la Renaissance ces châtelaines disparaissent : la mode de l'époque étant aux robes très larges, les femmes n'utilisent plus ces ceintures qui ne s’harmonisent pas avec leur tenue. Elles préfèrent alors des pochettes en tissu qu'elles peuvent dissimuler dans les poches qu'elles font faire dans les replis de leurs jupons, et ce jusqu'au 18e siècle.

Cependant, il est courant pour les femmes d'avoir toujours près d'elles de jolis sacs brodés, qui contenaient leur matériel de broderie ou tapisserie, il s'agissait de leur "sac à ouvrage".

 A la fin du 18e siècle, la mode est aux robes près du corps avec moins de jupons, c'est le style Empire, et il est impossible d'y cacher un petit sac ; le réticule apparaît ! Il s'agit d'un petit sac rond ou carré en tapisserie, en broderie ou en tissu que l'on assortissait à sa tenue et que l'on portait à la main ! Voici comment l'ancêtre de notre sac à main est né...

 C'est encore quelques années plus tard à la fin du 19e siècle et l'avènement du chemin de fer que les femmes se mettent à voyager et il leur faut de grands sacs pour emporter tous leurs effets personnels. Les selliers et les malletiers répondront à cette demande en créant des valises, petites malles, sacoches pour y ranger les vêtements, affaires de toilettes, parfums, brosses, etc. Ce sont les domestiques qui se chargent de transporter ces sacoches pendant que les femmes auront près d'elles dans un petit sac, le plus souvent en cuir, qu'elles tiennent à la main, l'argent et les billets du voyage... L'existence du sac à main se confirme...

 Le 20e siècle confirme cette tendance, après le chemin de fer, les gens les  plus fortunés voyagent plus longtemps et plus loin grâce aux paquebots. Les croisières se font de plus en plus luxueuses et les grands de ce monde prennent goût à la maroquinerie de luxe.

 

Bibliographie :

A century of Style : Bags by Claire Wilcox (Quarto Publishing 1998) - Vintage Handbags by Marnie Fogg (Carlton Books 2009)